Les consommateurs de produits bio sont de plus en plus nombreux et réguliers

D’après le nouveau Baromètre Agence BIO / CSA*, près de 9 Français sur 10 (89%) déclarent avoir consommé des produits biologiques au cours des 12 derniers mois. La part de consommateurs réguliers de produits biologiques (au moins une fois par mois) poursuit sa progression pour atteindre près de 7 Français sur 10 (69% vs 65% en 2015 vs 59% en 2014 et 37% en 2003). Ceux qui en consomment tous les jours sont également de plus en plus nombreux (15% vs 10% en 2015 vs 9% en 2014).

Un engouement pour la bio en France

La Bio plébiscitée par les Français

Aujourd’hui, la Bio concerne la quasi-totalité des Français. D’après les derniers chiffres du Baromètre Agence BIO / CSA* : près de 9 sur 10 (89%) en ont consommé en 2016 et près de 7 sur 10 (69%) disent même consommer régulièrement bio, c’est-à-dire au moins une fois par mois.

On est loin des chiffres enregistrés par la 1ère édition du Baromètre : en 2003, 46% des Français ne consommaient jamais de produits bio ! Cette évolution a lieu dans un contexte où les Français accordent de plus en plus d’importance à la préservation de l’environnement dans leurs actes d’achat (92% vs 89% en 2015 vs 67% en 2007). Ils trouvent dans la Bio une réponse à leurs attentes avec une agriculture d’avenir, basée sur le respect de l’environnement, du bien-être animal, favorisant l’emploi et le développement territorial.

La Bio en France

La demande de produits bio en forte hausse

Désormais, la Bio est bien ancrée dans le quotidien des Français et les derniers chiffres enregistrés par l’Observatoire de l’Agence BIO dépassent toutes les prévisions établies. Tous circuits confondus, y compris en restauration collective, les ventes de produits issus de l’agriculture biologique dépassent les 7 milliards d’euros fin 2016, contre encore 5,76 milliards fin 2015, soit un gain d’environ +20% en seulement 1 an. Les magasins spécialisés enregistrent en particulier des hausses spectaculaires de leurs ventes, de l’ordre de +25%.


Une croissance historique de l’offre bio

Face à cette forte demande, la production bio monte en puissance en France pour atteindre des niveaux historiques. Fin 2016, on compte ainsi un total de 47 185 opérateurs exerçant des activités bio sur le territoire, +11,5% vs 2015, dont 32 326 exploitants agricoles bio, soit +12% vs 2015. Les surfaces consacrées à la Bio connaissent également une croissance exceptionnelle. Plus de 1,5 million d’hectares sont engagés en bio à fin 2016 (33% en conversion), soit +16% vs fin 2015. Désormais, on atteint 5,7% de la Surface Agricole Utile (SAU) en bio, contre 4,9% fin 2015.


Le développement de la Bio : important pour plus de 8 Français sur 10

L’agriculture biologique, basée sur le respect de l’Homme et de la Nature, a convaincu les Français : 82% estiment que son développement est important et 83% lui font confiance.

Des fondamentaux connus des Français

Les Français le savent, la Bio est strictement encadrée et respecte des fondamentaux. Ils s’accordent ainsi à dire que la Bio suit un cahier des charges public précis (89%) et qu’elle est soumise à des contrôles annuels systématiques (82%). Les Français connaissent également largement ses grands principes, en particulier liés à la non utilisation des OGM (91%), de colorants ou d’arômes artificiels (76%). Ils savent aussi que la Bio a des exigences spécifiques pour le bien-être animal et l’alimentation des animaux (87%).

La Bio : une agriculture aux multiples bénéfices

Pour 92% des Français, les produits bio contribuent à préserver l’environnement et 89% estiment qu’ils sont plus naturels car cultivés sans produits chimiques de synthèse. 88% estiment ainsi qu’ils sont meilleurs pour la santé et 80% que leurs qualités nutritionnelles sont mieux préservées. Ils pensent également que les produits biologiques sont source d’emplois (75%) et qu’ils ont meilleur goût (70%).


Les Français veulent davantage de Bio partout

Les Français plébiscitent la Bio et veulent pouvoir en disposer partout, que ce soit pour consommer chez eux ou hors domicile. Ils sont 73% à vouloir davantage de produits bio en grandes et moyennes surfaces, 48% sur les marchés, 44% chez les artisans, etc. Au-delà de ces points de vente traditionnels, les Français sont également en attente de Bio pour leur consommation extérieure : que ce soit dans les restaurants (80%), les hôpitaux (77%), les maisons de retraite (72%), etc.

Plus d’1 Français sur 2 (54%) voudrait aussi voir davantage de Bio dans les distributeurs automatiques. Quant aux parents, ils sont 9 sur 10 à être intéressés par une plus grande offre bio à l’école, tandis que les actifs sont près de 8 sur 10 à souhaiter des repas sur leur lieu de travail ou dans leur restaurant d’entreprise.


La consommation bio : une démarche durable

La consommation bio s’inscrit en général dans une démarche plus globale de consommation responsable. Mouvement de fond, la consommation de produits bio entraîne un changement des habitudes et des comportements chez une grande partie des consommateurs. Ils achètent davantage de produits de saison (65%), de produits frais (61%) et évitent le gaspillage (58%). Et ce mouvement n’est pas prêt de s’arrêter : 96% des consommateurs ont l’intention de maintenir ou d’augmenter leur consommation de produits bio.

Pour aller plus loin :
* Baromètre consommation Agence BIO / CSA Research janvier 2017 : Étude menée par internet, via l’Access panel grand public CSA buzz, du 15 au 25 novembre 2016 auprès d’un échantillon représentatif de 1002 Français âgés de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas.


Articles sur le même thème

  • Boissons énergisantes : face aux risques avérés, une réglementation s’impose

    Boissons énergisantes : face aux risques avérés, une réglementation s’impose

    Lire l'article

  • Boissons énergisantes: l'ANSES identifie les risques associés aux boissons énergisantes

    Boissons énergisantes: l'ANSES identifie les risques associés aux boissons énergisantes

    Lire l'article

  • L’ostéoporose, un mal qui frappe au cœur des os

    L’ostéoporose, un mal qui frappe au cœur des os

    Lire l'article

  • Remplacer le soda par du lait, du café ou du thé diminuerait le risque d’accident vasculaire cérébral

    Remplacer le soda par du lait, du café ou du thé diminuerait le risque d’accident vasculaire cérébral

    Lire l'article

  • Le fromage jouerait un rôle important dans le fameux french paradox

    Le fromage jouerait un rôle important dans le fameux french paradox

    Lire l'article

  • Avis scientifique sur l'apport maximal tolérable en vitamine D

    Avis scientifique sur l'apport maximal tolérable en vitamine D

    Lire l'article