Microbiote intestinal et perte de poids

La perte de poids semble être influencée par les bactéries intestinales, montre une étude danoise publiée dans l'International Journal of Obesity,

Mads F. Hjorth et Arne Astrup de l'Université de Copenhague (Danemark) ont, avec leurs collègues, analysés les ratios de deux bactéries intestinales, Prevotella et Bacteroides, chez 62 personnes en surpoids.

Microbiote et perte de poids

Le « nouveau régime nordique » - New Nordic Diet (NND)

Ces 62 personnes ont été assignées au hasard à suivre, pendant 26 semaines, un régime alimentaire, le « nouveau régime nordique », pauvre en graisses et riche en fibres, fruits, légumes et grains entiers ou un régime comparable à celui du Danois moyen.

Celles qui suivaient le régime riche en fibre ont perdu 3,5 kg comparativement à 1,7 kg pour celles ayant l'alimentation danoise habituelle, soit une différence de 1,8 kg.

Alors que celles qui avaient une proportion élevée de Prevotella ont perdu 3,5 kg de plus lorsqu'elles suivaient le régime riche en fibre comparativement à l'alimentation habituelle.

Celles qui avaient une faible proportion de Prevotella n'ont pas perdu de poids additionnel en suivant le régime riche en fibre.

Environ 50 % de la population a une faible proportion de Prevotella par rapport aux Bacteroides, indiquent les chercheurs.

« "Ces personnes devraient se concentrer sur d'autres recommandations en matière d'alimentation et d'activité physique jusqu'à ce qu'une stratégie qui fonctionne particulièrement bien pour elles soit identifiée" », suggèrent-ils.

Ces résultats ont déjà confirmés par deux études indépendantes, de sorte sont très crédibles, soulignent-ils.

L'Université de Copenhague a octroyé une licence à une entreprise américaine de Boston pour développer et publier un concept, basé sur cette recherche, « "qui sera bénéfique pour les personnes obèses" ».

http://nexs.ku.dk/english/news/2017/your-stools-reveal-whether-you-can-lose-weight/ http://www.nature.com/ijo/journal/vaop/naam/abs/ijo2017220a.html?foxtrotcallback=true

Pour aller plus loin :
Pre-treatment microbial Prevotella-to-Bacteroides ratio, determines body fat loss success during a 6-month randomized controlled diet intervention


Articles sur le même thème

  • Boissons énergisantes : face aux risques avérés, une réglementation s’impose

    Boissons énergisantes : face aux risques avérés, une réglementation s’impose

    Lire l'article

  • Boissons énergisantes: l'ANSES identifie les risques associés aux boissons énergisantes

    Boissons énergisantes: l'ANSES identifie les risques associés aux boissons énergisantes

    Lire l'article

  • L’ostéoporose, un mal qui frappe au cœur des os

    L’ostéoporose, un mal qui frappe au cœur des os

    Lire l'article

  • Remplacer le soda par du lait, du café ou du thé diminuerait le risque d’accident vasculaire cérébral

    Remplacer le soda par du lait, du café ou du thé diminuerait le risque d’accident vasculaire cérébral

    Lire l'article

  • Le fromage jouerait un rôle important dans le fameux french paradox

    Le fromage jouerait un rôle important dans le fameux french paradox

    Lire l'article

  • Avis scientifique sur l'apport maximal tolérable en vitamine D

    Avis scientifique sur l'apport maximal tolérable en vitamine D

    Lire l'article