Les 5 clés de l'équilibre alimentaire

Les grands principes de nutrition sont liés aux phénomènes physiologiques, telle que la transformation d’énergie et de matière liée à toute forme de vie.
La croissance de l’organisme humain et son fonctionnement, l’entretien des cellule, requièrent un apport permanent de matière et d’énergie sous forme de nutriments (cf. les familles de nutriments).
Cet équilibre alimentaire peut aussi être expliqué de manière simplifié en 5 clés :

Les 5 clés de l'équilibre alimentaire

• La diversité

On appelle diversité alimentaire la consommation journalière d'aliments appartenant à chacune des différentes catégories d'aliments : produits céréaliers, fruits, légumes, produits laitiers, viandepoisson-oeufs.
Lorsque la diversité alimentaire est faible, ce sont fréquemment les fruits et les légumes qui sont oubliés.

• La variété

On appelle variété alimentaire la consommation journalière d'aliments différents au sein d'une même catégorie.
En mangeant des aliments différents, on favorise la diversification alimentaire et donc une meilleure couverture des besoins nutritionnels.

• La structure

La structure des repas est représentée par la succession de divers plats composant un repas traditionnel (entrée, plat de résistance composé de viande ou de poisson garnis, laitage et/ou dessert). Elle est nécessaire pour la couverture des besoins nutritionnels si cette structure assure diversité et variété alimentaires. On mange n'importe quoi à n'importe quelle heure et en n'importe quelle quantité, ce qui aggrave les problèmes de surpoids. Il est difficile de concilier simplification et équilibre alimentaire...

• La densité

On peut manger beaucoup et peu calorique, ou peu et très calorique, selon les aliments consommés. Dans le cadre des problèmes de surpoids, on peut fréquemment observer que les sujets ont une alimentation assez monotone, qui privilégie les aliments à forte densité énergétique. La mise en place d'une alimentation diversifiée et variée est donc déjà un grand pas en avant.

• La fréquence

De même qu'aucun aliment n'est, en soi, mauvais pour la ligne, aucun aliment n'est mauvais, en soi, pour l'équilibre alimentaire ou la santé. Tout est question de fréquence ou de juste mesure : la consommation trop fréquente de certains aliments, ou à contrario, la consommation trop rare de certains aliments, ont toutes deux des conséquences défavorables sur la santé.
Depuis combien de temps n'avez-vous pas mangé de chou vert, de chou rave, de chou rouge, de brocoli, de chou de Bruxelles, de chou chinois, de navet, de romanesco ? 1 an ? 5 ans ? 10 ans ? Jamais goûté ? Il est totalement erroné de penser que nos problèmes alimentaires viennent exclusivement de ce que nous mangeons; Ils viennent aussi pour moitié de ce que nous ne mangeons pas ! Alors, faites vos prochaines courses avec un oeil nouveau.

A bon entendeur, bon appétit et bonne santé.

Pour aller plus loin :
Info nutrition