Calculatrice du Métabolisme de base et du besoin energétique journalier | Diététicien Nutritioniste Santé

Connaissez-vous vos besoins énergétiques ? (BET)

Ce calcul prend en compte l'âge, le sexe, le poids, la taille et l'activité physique

Le métabolisme de base (MB) également appelé dépense énergétique de base correspond aux besoins énergétiques "incompressibles" de l'organisme, c'est-à-dire la dépense d'énergie minimum permettant à l'organisme de survivre au repos, l'organisme consomme de l'énergie pour maintenir en activité ses fonctions (cœur, cerveau, respiration, digestion, maintien de la température du corps), avec des réactions biochimiques (en utilisant l'ATP).
Il dépend de la taille, du poids, de l'âge, du sexe et de l'activité thyroïdienne.

La température extérieure et les conditions climatiques modifient sensiblement le MB.

L'alimentation permet de subvenir à ces besoins, en apportant les joules (ou encore évoqués, les calories) nécessaires.

 Taille (mètre)
 Centimètre
 Poids (Kilogramme)
 âge

Calcul du Métabolisme de Base et du Besoin énergétique journalier

Femme

(kcal) Dépense Energétique de repos et à jeun = métabolisme de base : formule de Harris et Benedict 1919
(kcal) Dépense Energétique de repos et à jeun : formule de Black et al. (1996)
(kJ) Dépense Energétique de repos et à jeun : formule de Black et al. (1996)
Besoin énergétique en (kcal) par jour (selon Black et al) : sédentaire = dépense énergétique de repos x 1,375
Besoin énergétique en (kcal) par jour (selon Black et al) : actif (activité physique légère) = dépense énergétique de repos x 1,56
Besoin énergétique en (kcal) par jour (selon Black et al) : actif (activité physique modérée) dépense énergétique de repos x 1,64
Besoin énergétique en (kcal) par jour (selon Black et al) : actif (activité physique intense) dépense énergétique de repos x 1,82

Homme

(kcal) Dépense Energétique de repos et à jeun = métabolisme de base : formule de Harris et Benedict 1919
(kcal) Dépense Energétique de repos et à jeun : formule de Black et al. (1996)
(kJ) Dépense Energétique de repos et à jeun : formule de Black et al. (1996)
Besoin énergétique en (kcal) par jour (selon Black et al) : sédentaire = dépense énergétique de repos x 1,375
Besoin énergétique en (kcal) par jour (selon Black et al) : actif (activité physique légère) = dépense énergétique de repos x 1,56
Besoin énergétique en (kcal) par jour (selon Black et al) : actif (activité physique modérée) dépense énergétique de repos x 1,64
Besoin énergétique en (kcal) par jour (selon Black et al) : actif (activité physique intense) dépense énergétique de repos x 1,82

Attention aux régimes trop sévère

Régimes

On sait maintenant qu'un régime trop sévère abaisse ce métabolisme de base permettant à l'organisme de faire encore des réserves et de prendre du poids, malgré ce régime mal adapté. Ce métabolisme diminue avec l'Age, autrement dit, à alimentation égale, on risque de prendre du poids avec les années.

En outre une activité physique régulière maintient un métabolisme de base à ses niveaux physiologiques. Ce point est fondamental : une restriction alimentaire sans activité physique va abaisser le métabolisme de base et pour obtenir son énergie vitale, l'organisme va faire «fondre» d'abord les muscles et le capital osseux, avant de puiser dans les réserves de graisses !

Si bien qu'à l'arrêt d'un régime restrictif en énergie, la prise de poids, qui en résulte, se fera d'abord au profit des graisses de réserves (et les graisses ne consomment pas d'énergie). Le régime suivant, restrictif dans les mêmes conditions, pénalisera encore plus muscles et os : ce qui fait qu'en sortie de cycles restrictifs on aura grossi encore plus ! Ainsi, non seulement, on n'aura pas perdu de poids, mais on aura abaissé son métabolisme de base ; on aura aussi perdu des capacités motrices et fragilisé son squelette. (Et même si le poids est identique au poids de départ, on aura «grossi» malgré tout, la graisse étant plus légère que le muscle). Ce phénomène est connu sous le nom de « régime yoyo ».

Il est donc illusoire de croire que seul le régime va résoudre tous les problèmes de poids, et que des régimes miracles existent sans bouger.

Pour que l'organisme commence à puiser dans ses réserves, il faut atteindre au minimum 30 à 35 minutes d'effort continu ; en effet en deçà de ce seuil approximatif, l'énergie nécessaire à l'effort est fournie par les réserves en glycogène du muscle et du foie et ce n'est qu'après ce laps de temps que le « moteur énergétique » va chercher son « carburant » dans les graisses de stockage. Il faut bien préciser que si un sujet fait 15 minutes d'effort le matin, puis 10 minutes à midi et 15 minutes le soir cela n'a pratiquement aucune répercussion sur sa perte de masse graisseuse, malgré ses 40 minutes d'effort, il faut bien sur une activité physique continue !